UN PEU D'HISTOIRE



En papotant avec Aline après mon précédent billet, je me suis rendu compte que je présentais mal mon bout d'jardin. A force de complexer parler sur sa petite taille et de vouloir me persuader que 250m² c'est suffisant (parce qu'en plus je triche, c'est finalement moins que ça!), j'ai le sentiment que la vision que je donne de mon jardin est un peu brouillon, pas réellement délimitée et surtout dénigrée. Alors j'ai eu l'idée de faire ce billet, que j'aurais pu faire il y a 3 ans, quand est né "Au jardin de Greg".

Je commence donc par la petite histoire (pour ceux qui ne la connaissent pas).

En 2011, quand nous avons acheté, le jardin n'existait pas. Notre terrain était un parking. L'ancien propriétaire avait fait ajouter une trentaine de centimètres de remblai calcaire pour créer un espace dur pour son activité de garagiste. Pour la petite anecdote, il y a une centaine d'années, notre maison était le garage du village. Les déchetteries n'étant pas à la mode à cette époque, je vous laisse imaginer le nombre de déchets mécaniques qui traînent en sous-sol...  



Autant dire que moi qui rêvais d'un vrai jardin, c'était mal barré pour les plantations ! Il a donc fallu décaisser en partie le terrain.
Nous avons pris le parti de garder un espace parking car nous sommes situé dans le bourg de la commune et que le stationnement le plus proche est sur la place de l'église. C'est plus commode pour nous et nos invités. Il le fallait d'une taille raisonnable pour pouvoir manoeuvrer. Parti pris aussi d'une grande terrasse uniforme, reliée à l'allée qui longe la maison.



L'année suivante, en 2012 donc, nous avons fait un apport de 40 tonnes de terre végétale pour remettre à niveau (ou presque) le terrain. Inutile de préciser qu'aujourd'hui encore, lorsque j'ai besoin de creuser profond, il faut que je me munisse d'une pioche ! Parce que de cette pourriture calcaire, j'en ai encore !




A la force de nos bras, brouette, râteau et pelle en mains, nous avons tout étalé en quelques jours. Puis nous avons monté la palissade en bois.









C'était il y a tout juste 4 ans. Presque jour pour jour. Quelques mois après, Humphrey est arrivé. Il a fallu monter rapidement un grillage autour du parking pour lui permettre d'être dehors, sans s'échapper.



Fin 2012. Le jardin est enfin délimité. C'est là que ça commence... Je vous passe les détails des plantations et tout le tralala, car c'est en partie raconté sur mon ancien blog. Je vais plutôt entrer dans le vif du sujet : La configuration du jardin telle qu'elle est aujourd'hui.

Pour info, le Sud pointe vers le coin en haut à gauche et l'Ouest pointe dans l'angle en haut à droite.


La servitude, le parking, la terrasse et l'allée qui longe la maison à gauche occupent une grosse partie du terrain. Mais s'il avait fallu tout décaisser autour de la maison pour rendre plantable les abords de notre demeure, j'vous raconte pas le bazar et le coût ! Parce qu'avec les canalisations, le puits qui est à côté de l'abri de jardin (et dont on ne connaît pas la taille), ça aurait demandé l'intervention de professionnels. Et honnêtement, on a(vait) d'autres priorités !

Démarrons le tour du propriétaire par l'allée qui longe la maison. C'est aujourd'hui notre entrée principale (en attendant la grange!)


L'idée c'est qu'à l'avenir, cette zone fasse partie du jardin. Qu'on se dise quand on y est, que nous sommes déjà dans le jardin et pas dans l'allée. Qu'en regardant par les fenêtres nous soyons déjà connectés avec la Nature, et non plus avec le voisin. Pour ça, il me faut envisager un jardin un pots. Et autant vous dire que ce n'est pas une chose à laquelle je suis fort. J'ai dans l'esprit que pot rime avec plantes de petit développement. Alors que je rêve de végétation dense, d'arbustes ou d'arbres d'une taille de 2.5m voir 3m de haut... Mais je bloque. Parce qu'en pot, je n'y crois pas. Je suis persuadé que le sujet fini par étouffer et mourir. A moins que vous ne me fassiez changer d'avis et qu'on peut y arriver ?

On s'avance un peu plus maintenant. On va rejoindre la cabane pour regarder bien en face. vers le fond du jardin, dont je parlais dernièrement.


C'est la partie la plus travaillée du jardin. A la louche, elle doit faire tout juste une centaine de m². Clairement, il manque de la densité dans ce jardin. De la hauteur. Surtout aux abords. Je n'avais pas osé planter d'arbuste à moyen développement car dès le départ j'envisageais de planter au milieu du jardin. Et je ne voulais pas trop d'ombre, pour avoir une large palette de floraison plein soleil (la course du soleil suit la palissade pour se coucher du côté du parking). Sauf qu'avec le recul, peut-être aurais-je dû commencer par jouer sur les bords du terrain pour créer de gros massifs encadrants. J'ai souvent regretté le massif qui longe l'allée qui file vers le portillon. Mais à l'origine, je voulais qu'en entrant chez nous, on soit directement dans les fleurs.
Aujourd'hui, je me dis qu'il n'est pas trop tard. Que je peux développer les contours du jardin, créer du volume et de la densité.

Tournons nous maintenant d'un quart vers la droite et pointons vers la terrasse et l'autre partie du jardin.


 
Clairement, c'est la partie dont je ne m'occupe pas réellement. J'y ai planté quelques trucs, mais rien de réfléchi. J'envisage de créer un massif tout le long de la terrasse et des grillages. Pas très larges, parce que mon cher et tendre Teddy a besoin d'herbe (Humphrey aussi, mais pas pour les mêmes raisons). Mais pas le choix que d'attendre car le cerisier, qui tend à être assez imposant dans une quinzaine d'année, va apporter de l'ombre. Alors soit je plante maintenant pour changer mon fusil d'épaule dans quelques années, soit j'attends. Je verrai.
Mais le tour de la terrasse, ce sera peut-être pour l'an prochain. J'aimerais appliquer la technique de Caro cet automne pour éliminer l'herbe tout autour durant l'hiver et créer ainsi les zones de plantation sans me péter le dos.

Voilà. Ca, c'est mon p'tit bout de jardin. Il n'est pas très grand ce bout d'jardin. Non c'est vrai, il est loin d'avoir la taille du jardin de mes rêves, où je pourrais me promener des heures durant, créer des perspectives, laisser courir Humphrey, avoir des milliers de plantes, toutes différentes. Il n'a pas la taille du jardin qui pourrait avoir une mare, des poissons, des grenouilles, 3 espaces pour boire le thé, des hérissons, des écureuils, des pics, des geais, des nids, des dizaines d'espèces de pious. C'est pas le bout d'jardin aussi chouette que ceux de vos blogs. Mais ça reste mon bout d'jardin, que je façonne avec passion et qui fait naître en moi une grande fierté, quand on regarde d'où je suis parti. J'ai une pensée pour Laëtitia, à qui j'avais promis récemment d'écrire que j'étais le meilleur. C'est le moment idéal tu ne trouves pas ? J'ai une pensée pour Lydie, Armelle, Gisou et tous ceux qui jardinent dans moins de 200m². Vous profitez de votre espace sans jamais vous en plaindre parce que vous avez appris à vous contenter de ce que vous avez. Mes respects.
Je vous ai souvent envié vos grands espaces, vos rivières, vos étangs, vos nichées, vos allées qui pointent vers l'infini, vos massifs de 100 km². C'est vrai je l'avoue. Mais pourquoi se focaliser sur ce qu'on peux pas avoir alors qu'il est beaucoup plus facile d'apprécier ce que l'on possède ? Et bordel, Greg, t'as un putain de p'tit jardin qui te tend les branches et qui n'attend qu'une chose, que tu viennes le bichonner ! T'as au moins cette chance là ! Alors savoure..!

Avant de clore ce billet et de rejoindre justement le jardin qui brille sous un magnifique soleil et un ciel bleu digne de la côté méditerranéenne, je voudrais simplement vous remercier, pour tout ce que vous m'apportez au jardin, à travers vos commentaires, vos échanges, vos délires et vos partages.

Je file, mon p'tit bout d'jardin m'appelle !

Commentaires

  1. Ah oui quand même !!!!
    Grand respect et bravo

    RépondreSupprimer
  2. Wouzwouz Sandrine28 avril 2016 à 11:34

    Ce qui est réalisé avec amour n'a pas de prix.
    Il est beau ton bout de jardin, tu peux en être fier.
    Bisous et beau soleil.

    RépondreSupprimer
  3. Quel boulot de dingue tu as abattu ! Et aussi : tu es beaucoup plus organisé que moi pour faire comprendre la topographie de ton jardin, avec ton petit dessin en couleurs et tes gros plans à chaque fois. C'est parfait, maintenant je maîtrise très bien ton jardin ! ;-)
    En tout cas je le trouve en bonne voie, déjà plein de charme. Comme toi j'ajouterais un massif en bord de pelouse sur la droite, et aussi quelques arbustes pour border les clôtures et structurer le tout. Mais c'est déjà très chouette comme ça !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais ce qu'il te reste à faire... 😂
      J'ai des petites choses en réflexion pour le massif de la palissade... Je vais d'ailleurs faire appel aux rosomanes pour m'aiguiller :)

      A quel endroit tu penses quand tu parles du massif à ajouter ?

      Supprimer
  4. C'est très intéressant cette vue d'ensemble de ton jardin que je trouve très joli. On y sent beaucoup d'amour...Tu as raison, on est plus heureux de se contenter de ce qu'on a et d'en profiter plutôt de vouloir toujours plus. Tu sais, les plus grands jardins ont un désavantage. J'ai 1600 m2 ce qui est assez grand. Mon soucis, c'est qu'il est difficile pour moi que tout soit entretenu de façon nickel comme je le souhaiterais. Je me sens souvent dépassée. Parfois, je dois me faire violence pour laisser tomber la pression et en profiter.... Bonne continuation! Béné du jardin de Béné

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Béné !
      Eh beh j'imagine dans quel situation tu peux être quand tu ne sais plus où donner de la tête... Il m'arrive fréquemment de me dire que si j'avais plus grand il me faudrait beaucoup de temps pour tout entretenir au carré... Temps que je n'aurai pas spécialement car déjà il m'arrive d'être dépassé dans mon bout du jardin. Alors avec 1600..!
      Bonne soirée à toi !

      Supprimer
  5. bravo, on remarque les changements et s'est impressionnant le travail entrepris, vous pouvez être fiers de vous
    comme disait David, respect !!!
    Allez, je file
    des bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est du boulot oui !! Souvent le dos nous a rappelé à l'ordre !
      Bonne soirée
      Bises !

      Supprimer
  6. Apprendre à apprécier ce qu'on a, laisser de côté ce qu'on voudrait..
    Mon jardin fait 6 ares et tu imagines fort bien mon envie de m'étendre. Seulement, cette année j'ai réalisé combien entretenir mon petit bout de jardin est déjà difficile: j'y pense tout mon temps libre et j'ai souvent l'impression de ne faire que cela, sans en profiter vraiment.
    Alors si j'avais plus, serais je plus heureuse?
    Si déjà j'apprenais à profiter de ce que j'ai, à apprécier la vie qu'on a et pas celle qu'on voudrait, celle qu'on imagine.
    Tu as crée ton jardin et tu as transformé ton lieu d'habitation en petit coin de paradis!
    Qui a dit que le paradis était grand?
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois simplement que c'est le propre de l'Homme des pays développés. Toujours vouloir plus que ce qu'on a... On devrait prendre exemple sur ces peuples qui se contentent du peu qu'ils ont et qui se sentent heureux... Leurs biens représentent souvent une infime partie de ce qu'on a...
      Et si on arrêtait d'envier ce qu'il se passe chez le voisin ?
      On dégusterait davantage de bonheur(s)
      Ton jardin est magnifique. Et je suis sûr que tu as encore des projets dedans.
      On se sent bien dans nos jardins respectifs. N'est ce pas là l'essentiel ?
      Gros bisous !

      Supprimer
  7. Je voulais dire j'y "passe" tout mon temps libre, mais j'y "pense" aussi souvent mdr!

    RépondreSupprimer
  8. Belle histoire que celle de ton jardin, tout était à faire et tu as réussi a créer un endroit charmant où il doit faire bon vivre et cerise sur le gâteau il semble que tu n'as pas de vis-à-vis et pour moi ça n'a pas de prix! Bon courage pour la suite car j'imagine que tu dois avoir une idée nouvelle par jour pour embellir ton "p'tit jardin"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Du vis à vis il y en a presque pas. A certains endroit du jardin seulement. Prés du cerisier et quand on est dans la petite allée des massifs. Et aussi quand les voisins passent dans le petit chemin.
      Merci pour tes mots
      Belle soirée !

      Supprimer
  9. En tout cas, travailler, avoir une vie et entretenir un jardin... Ben ca demande déjà du temps. Et quand je vois votre travail... J'imagine que ça en a pris beaucoup, de temps, justement.
    Chapeau !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est tout à fait ça François. Il faut du temps. Ça nous en a pris beaucoup et ça nous en prendra encore... Mais chose positive, c'est que le temps passé à travailler dans le jardin, aussi épuisant soit-il, est source de bonheur.
      Belle soirée à toi !

      Supprimer
  10. Tu as super bien travaillé, en 4 ans ton terrain est devenu un très joli jardin... Encore quelques arbustes et pourquoi pas créer un nouveau massif, ton jardin est bien assez grand. Il y a une vie aussi à côté du jardin.
    Bises et belle soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Béa !
      C'est vrai, il y a une vie à côté du jardin... Il ne faut pas l'oublier !!!
      Bisous et belle soirée à toi !

      Supprimer
  11. Il ne manque plus que la petite vidéo comme l'ont fait Virginie et Sophie et on se rendra encore mieux compte. En tout cas chapeau pour tout ce travail réalisé. Tu te rends compte ? En 4 ans ? Alors tu as les 20 prochaines années pour le parfaire à ton goût. Comme je me le dis dans mon petit jardin, il faut y aller plus doucement qu'au début car il va arriver un moment où je ne pourrai plus créer de nouveau massif. Donc j'apprends à prendre le temps : de regarder pousser, de changer les associations. Et si un jour je réussis (cest un rêve mais qui a peu de chance de se réaliser à cause du financier) à acheter le petit terrain à vache de l'autre côté de ma haie, ce sera juste pour qu'il n'y ait aucune construction (ce qu'on redoute). On a 660m2 moins 110m2 de maison moins encore 100 à 150m2 de cour+allées de chaque côté de la maison et je me dis que c'est bien suffisant quand il faut entretenir. Je ne voudrais pas beaucoup plus car je ne m'en sortirais pas (avec mon côté perfectionniste qui ne supporte pas que la moindre mauvaise herbe sorte de mes massifs).
    Bises ensoleillées de Savoie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Héhé tu sais que je me suis dit pareil ?! Manque une petite vidéo ! Mais je ne suis pas équipé pour.
      Je vois qu'on a le même rêve. Acquérir le terrain limitrophe au jardin... Rêve irréalisable pour nous. Pourtant ce serait une bonne chose. Ça nous ferait un jardin secondaire pour des fruits et des légumes... Mais bon. Ce ne sera pas pour nous...
      Tu sais je me dis souvent aussi qu'avoir plus grand ce serait génial pour se promener dedans. Mais niveau entretien je sais pertinemment que je ne pourrai pas suivre...
      Belle soirée à toi
      Bises de Touraine :)

      Supprimer
  12. Je te l'ai déjà dit mais je répète : je note un très bel équilibre entre minéral et végétal et la rapidité d'exécution des ces aménagements titanesques (je suis fatiguée pour vous rien qu'en pensant aux 40 tonnes de terre - tu faisais moins l'oiseau malin à la fin hein ?!) ; je sais plus si j'avais exprimé mon avis sur l'allée gravillonnée mais je la trouve ultra réussie et, au passage, la grande porte-portail (?) coulissant de la maison est à tomber ; bon aujourd'hui, viteuf, je t'ai fait une vidéo de chez moi (je vais te l'envoyer en perso) dans laquelle je te suggère des bambous pour tes pots (pour leur persistance et leur hauteur, ça rentre dans tes critères). Pour la suite de tes remaniements, je te dis comme Céline : vous avez fait le plus énorme et place au temps et au plaisir de peaufiner selon vos envies ! La vie est belle dans ton jardin et t'as drôlement bien fait de nous y emmener : ça m'emballe grave :-) Je t'embrasse très très fort, mon cher jardinier !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est vrai que les bambous c'est ce qu'il y a de plus facile pour cet usage. Mais j'aimerais rester dans l'esprit du jardin aussi. Avec des Malus nain par exemple. Des arbustes décoratifs, avec un intérêt visuel et pratique (parce que je n'oublie pas les oiseaux et les butineurs)... ça se cogite !
      Je t'embrasse fort aussi et à très très vite!

      Supprimer
  13. evapetitcoeur/Porte Colette28 avril 2016 à 22:56

    Félicitations pour le boulot accompli, et pas de précipitation pour le reste, la
    réflexion est souvent bonne conseillère ! Prend des notes cet été en fonction du soleil
    et de l'ombre et de vos envies ainsi en mettant la plante à bonne place on se fatigue
    moins par la suite ! De toute façon nous sommes jamais totalement satisfaits on veux plus grand ou plus petit lorsque l'on vieilli ..Bonne soirée et bisous !Colette.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est tout à fait ça. Nous ne sommes jamais satisfaits! La question c'est de savoir pourquoi ? Qu'est ce qui fait que nous avons du mal à nous satisfaire de ce que nous avons ?
      Merci Colette pour ces mots !
      Bisous

      Supprimer
  14. Quarante tonnes de terre! J'ai du mal à me représenter ça. C'est drôle, mais je n'envisage jamais ton jardin comme un petit mais comme un beau jardin. Il faut dire qu'il est tellement bichonné, avec chaque plantation soigneusement réfléchie, des associations longuement pensées et travaillées, et modifiées. Le résultat est superbe, alors arrête de dénigrer ou de sous-estimer ton cadre de vie, pour lequel tu as tant mis de toi-même,et PROFITE! Bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 40 tonnes de terre... Ben ça représente pas mal ! 4 camions. Et à étaler, t'as l'impression que ça représente encore plus !
      C'est très gentil ce que tu m'écris. Je ne pensais pas que mon jardin pouvait être perçu comme tu le percevais...
      Gros bisous!

      Supprimer
  15. Bravo avant tout choses
    J'ai pris un grand plaisir à te lire je partage avec cette sensation de petit jardin Mais en même temps il me suffit le miens par moment et par d'autre je referais bien la tortue avec mon jardin sur mon dos j'ai côté jamais je tiens en place et recommencer ... Des fois j'ai de l'énergie et je m'en sent capable et parfois pas du tout je le dit que j'aime mon petit jardin où je beigne dedans tous les matins ... Ouvrir la fenêtre et y voir mes Fleurs tour à tour de leur floraisons je le régale ... Je ferais quand même plus partie de la catégorie qui ce plein par moment c'est frustrant ... Mais bon sa c'est moi on me changera plus ... Bref tu vois en te lisant je le voulais hyper plus grand que cela tu sait l émettre en valeur tu le bichonne et tu l'aime ton jardin c'est le principale �� Bravo et merci pour son histoire que je ne connaissais pas Bisous à bientôt Vérone

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh non tu vois, ce n'est pas hyper plus grand que la réalité! C'est certainement à cause des photos, qui ne nous permettent pas de juger la profondeur des massifs ou des allées.
      Merci pour ces quelques mots Vérone! Et grâce à ton passage par ici je me rends compte que je ne connais même pas ton blog !!! Je l'ajoute de suite à ma blogroll ! Ca me permettra de suivre les mises à jour ;)
      Bisous !

      Supprimer
  16. Ceux qui ont connu le garage d'avant n'en croiraient pas leurs yeux! Quel changement! Bravo!

    RépondreSupprimer
  17. tiens on a commencé nos jardins sensiblement au même moment, mais je n'avais pas les mêmes contraintes que toi ! Et en fait je crois que tu te donnes beaucoup de contrainte, pour ma part je suis plus zen, je plante (trop) très serré (trop) et je vois ce qui se passe :p j'ai des endroits qui d'ici quelques années seront bien plus à l'ombre et bien je verrai à ce moment là et je me dis que pour le moment je profite de ce que j'ai déjà planté. En tout cas j'aime ton jardin :) il est plein de merveilles et de promesses ! et si ça peut te rassurer on aimerait toutes (tous) avoir plus grand, il ne faut pas croire que quand je vois des magnifiques arbustes ou arbre je ne me dis pas "si j'avais la place..." ;)
    Pour la forêt en pot je crois que c'est la taille du pot qui fait tout, et aussi le soin qu'on lui apporte en eau et terreau... évidement tu ne plantera pas un baobab, mais je pense qu'il y a de nombreux spécimens qui t'amèneront beaucoup de plaisir.
    En tout cas merci pour ce bel article en effet on comprends mieux ton jardin !
    Bises
    Lydie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as parfaitement raison Lydie. Je me mets beaucoup de barrières. C'est valable aussi bien au jardin, que dans la vie perso ou la vie professionnelle. Toujours à me dire "Et si, et si, et si, ouais je risque ça, ça, ça... Peut-être, peut-être pas." Et je n'ose pas essayer. Je n'ose pas essayer parce que l'échec, ça m'angoisse. Au jardin, c'est pareil. Il y a beaucoup de choses que je n'ose pas essayer car je me dis "Si ça foire, j'aurais perdu du temps et de l'argent". Et j'ai horreur du gaspillage.
      Tu as une façon d'être zen que j'admire! Si seulement je pouvais me détendre du slip ! Tu médites ? Tu yogates ? Rien de tout ça ? Allez... Donne-moi ton secret... steupléééééé...
      Bisous !! :)

      Supprimer
  18. Je connais ton jardin depuis le début mais je n'avais pas bien compris pour l'allée, comme quoi tu vois!
    Je me rappelle bien de toute cette terre que vous avez étalé tous les 2 à la brouette, un truc de dingue,je comprends que tu n'aies plus envie de te casser le dos.
    Ça va être chouette ces nouveaux projets. On fait un peu pareil, on pense seulement maintenant à nos bordures de jardin.
    Apparemment les bambous ne correspondent pas à tes projets de pot mais si tu changes d'idées, il faut que je divise les miens un de ces jours, des fargesias, un red panda et un autre, un enorme bambou à canne noires, et puis je sais plus quoi. Demande des photos si tu veux
    J'étais comme toi avant' je pensais à l'ombre qui, un jour... Et puis maintenant je ne m'embête plus avec ça car au final, un jardinier passe son temps à tout déménager.
    Je te fais de gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est vrai que tu es là depuis le début... T'imagines le privilège ?! LoL!
      Et qu'en 4 ans tu n'aies pas tout saisi me prouve bien que je le présentais mal, ce bout d'jardin. Ca va changer maintenant ! :)
      Je te redirai pour les bambous, quand j'aurais décidé de me concentrer sur cette allée. (Après les travaux de la grange, sans doute)
      Je t'embrasse :)

      Supprimer
  19. Tout ce que j'ai à dire c'est que tu peux, que vous pouvez être fiers de ce que vous avez réalisé, entre l'avant et l'après il n'y a pas photo. Compliments car à l'achat le terrain était vraiment ingrat et il fallait avoir envie de se relever les manches. Et maintenant déjà, regardez comme c'est beau et convivial ! Bizh ici j'ai près de 4 000m et c'est désespérant avec seulement deux brouettes, deux bras et jambes et pas de tracteur tondeuse ! Alors sois heuuuuuuureux et profites !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est souvent le retour que j'ai des propriétaires de grand jardin... Ca demande énormément de temps à entretenir et il faut beaucoup d'énergie.
      Du temps, j'en ai juste assez pour mon bout d'jardin. Alors pour le coup, ça m'aide à relativiser et à apprécier mon jardin... Cet après midi je me suis assis sur la terrasse et je l'ai regardé. Ce n'est pas souvent que je reste assis à le contempler et à réfléchir dessus... Ma foi, ça m'a bien servi! J'ai trouvé des choses à faire, à modifier... Et je sais qu'il y a encore beaucoup à faire... :)
      Belle soirée
      Bises !

      Supprimer
  20. Il est génial ton article Greg !!! J'ai l'impression que tu disposes de la même surface que mon "petit jardin" (c'est à dire la partie du jardin qui se trouve devant la maison). Je viens d'en mettre quelques photos dans mon dernier article et arbres il y a :)
    Dis moi : dans ton allée, n'as tu jamais pensé simplement percer des trous de plantation plutôt que d'envisager de tout décaisser ? Pour ce qui est des grands pots, j'en suis à l'étape test pour habiller ma terrasse. J'ai installé un malus greffé sur porte-greffe nanifiant dans un pot de 100 litres. On verra...
    Mais comme dis Lydie : vas y, lâche toi, ose, essaie ! Où est le risque ? Il n'y a que du plaisir à prendre :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Charlotte !
      Je l'ai vu cet après midi ton article et j'aimais bien ce coin justement (mais bon, comme je n'aime pas le jaune au jardin (ou si peu), je n'ai pas laissé de commentaires :p )
      Je me rends compte qu'on peut en faire des choses dans une telle surface... Peut-être que je n'en avais pas pris conscience...
      Dans cette allée, j'ai bien essayé oui de piocher des trous de plantation... Mais c'est vraiment merdique. Alors j'ai laissé tombé. C'est trop rempli de remblai hyper compacté et à la pioche, c'est un calvaire. Donc je me rabats sur les pots.
      Je devrais me lancer... Sans doute... La première étape sera d'acheter des pots ! :)

      Supprimer
    2. Il faudrait que tu loues un perforateur électrique. Avec le bon outil, ça devrait pouvoir se faire :)
      Pour mon article, ça n'était pas pour que tu "admires" le jaune de mes massifs (hi hi hi, non, ça n'est pas obligatoire du tout...on peut d'ailleurs commenter en mettant un j'aime pas :p), non, c'était pour que tu visualises tout ce qu'on peut planter dans un espace réduit, arbres compris.

      Supprimer
  21. Waouuuuuuuuuh! Bravo!!!! Ton article est très clair et on perçoit bien l'agencement du jardin. A bientôt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Héhé! Tu sais que les beaux jours arrivent ?!
      J'dis ça, j'dis rien ;)
      A bientôt !

      Supprimer
  22. Super article, Greg, ton plan est très clair et cela permet de bien visualiser ton jardin.
    Quel boulot vous avez fait ! Mais je le trouve charmant ton jardin :)
    On aimerait tous avoir des jardins plus grands pour y caser toutes nos envies mais c'est aussi beaucoup d'entretien.
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme tu dis Sylvaine, c'est beaucoup d'entretien et plus j'y pense, plus je me dis qu'il me serait difficile d'entretenir plus grand.

      Supprimer
  23. Quel travail de Titan ! je suis époustouflée par l'évolution de ton jardin. je trouve qu'il ne fait pas petit du tout mais comme tu dis l'essentiel c'est de se sentir bien dans ce lieu qu'on a crée soi-même et pour lequel on a toujours autant de projets. Ton article est bien fait avec le plan et tout pour nous aider à nous retrouver. Chapeau bas Greg ! Gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Judith pour ces gentils mots! Gros bisous !

      Supprimer
  24. Tout d'abord je vous félicite de vous êtres lancés dans un tel chantier. Greg, tu te rends pas compte que pour un jardin + grand il faut un porte-monnaie en adéquation, alors soit tu gagnes au loto, tu épouses un héritier ou alors tu ... Pour ma part j'ai eu des jardins + petits que celui dont je m'occupe actuellement et j'étais ravie car d'un seul coup d’œil j'avais une vue sur tout mon royaume. Le grands jardins demandent beaucoup de temps et on a l'impression de ne jamais arriver au bout et d'être en chantier perpétuel. Donc même avec un grand terrain on n'est pas content tu vois.
    Bises de sous la tempête

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je rêve ou tu me proposes de tapiner ???! :D :D :D
      J'y ai pensé mais... Je serais tellement sélectif sur ma clientèle que ça ne me rapporterait surement pas grand chose :D
      Plus je réfléchis à une surface plus grande et plus je me dis que je n'aurais probablement pas assez de temps pour entretenir. Alors ça m'aide à accepter ma surface :)
      Grosses bises très ensoleillées aujourd'hui !

      Supprimer
    2. Euh, non, je me serais pas permise (je suis en train de rougir derrière mon clavier, que tu puisses penser ceci de moi :D), non je pensais de braquer un quelque chose ! C'est mieux ?
      "La sagesse vient quand on est content de ce qu'on possède et qu'on accepte de ne pas tout avoir." Mon chef qui a entamé le dernier chapitre de sa vie m'abreuve de ce genre de choses en ce moment et je dois lui donner raison, le bon sens paysan ?

      Supprimer
  25. Non mais sans blague ! Faudrait pas se plaindre d'avoir un jardin; moi qui n'en ai pas et qui en rêve ! En attendant je plante en pots sur ma minuscule terrasse et je savoure toujours tes billets ��

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était tout le sujet du billet Laurence... Arrêter de rêver plus grand et de se focaliser sur ce qu'on n'a pas pour enfin apprécier ce qu'on a :)
      Navré que tu aies cru que je me plaignais d'avoir un jardin, ça n'était pas le cas 😉
      Très belle soirée à toi !

      Supprimer
  26. J'arrive bonne dernière et tout a déjà été dit.Alors, je résume: Le plan pour mieux se retrouver , génial ( tu m'en fais un pour mon jardin ???? )L'histoire du jardin et des pierres, j'avais déjà parcouru tout sur l'ancien blog et retrouvé mes propres souvenirs avec tes caillasses et dépot en tout genre.Je comprend donc toute l'énormité du travail et chapeau bas!!Je ne fais jamais attention à la taille du jardin.Pour moi, c'est l'agencement qui compte et j'ai vu des petits jardins qui paraissaient immenses avec pleins de petits détails sur lesquels on s'attarde.Un foisonnement avec des petits recoins fait paraitre un jardin plus grand.Et quel boulot , un grand jardin!!!Maintenant, je m'y consacre beaucoup plus mais quand j'avais le boulot et les enfants, c'était pas du tout nickel.Mais je m'en fichais à l'époque.On fait en fonction de son temps, son budget et de sa force physique.Je dois prendre ça en compte maintenant.Je le trouve hyper chouette ton jardin .Comme je te l'ai déjà dit, il évoluera au fur et à mesure , comme toi.Te prend pas la tête.Tout le temps que tu as devant toi , je voudrais bien l'avoir!!!!Pour les pots, je suis d'accord avec Aline.Il y a également les équisétums en bassine qui apportent un petit air jungle ou Guadeloupéen!!!!! Gros bisous Greg.Moi, j'envie ta jeunesse!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour tes mots Maryse... Ils me touchent beaucoup ! Ta vision de ce billet donne plus de sens à ma nouvelle façon de vivre mon jardin... J'ai définitivement arrêter de rêver plus grand. Parce que j'ai pris conscience que j'étais heureux ici.
      Je t'embrasse :)

      Supprimer
  27. Je retire le mot " Résumé "!!!!!!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

NOUVELLES ZONES DE JEU

POMMIER D'AMOUR

LE REVEIL DU JARDIN